JEAN-FRANÇOIS GAGNON jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

MAGOG — Magog technopole et la communauté des technologies de l’information et des communications (TIC) de la région magogoise ont connu beaucoup de succès en 2017, ce que tend à démontrer le plus récent rapport annuel de l’organisme de développement magogois.

Le directeur général de Magog technopole, André Métras, apparaît des plus satisfaits des résultats atteints par son organisation en 2017 ainsi que du dynamisme affiché par la communauté TIC de Magog et sa région. « Ça s’avère une année tremplin qui confirme le potentiel de notre modèle d’affaires misant sur les collaborations, l’innovation et la qualité de l’accompagnement avec nos partenaires », lance-t-il.

Selon les données contenues dans le rapport annuel de l’organisme, les entreprises du secteur des TIC de la région magogoise possédaient ensemble un chiffre d’affaires cumulé supérieur à 16 M$ l’an dernier. La croissance n’a pas cessé, de sorte que le cap des 20 M$ aurait été franchi récemment et qu’on verrait approcher celui des 30 M$.

« Je ne croyais pas, au départ, qu’on aurait autant de succès. » — André Métras, directeur général de Magog technopole

« À mon arrivée à la tête de Magog technopole, il fallait revoir le modèle qui avait été choisi, qui misait sur l’installation de la fibre optique jusqu’aux maisons de tous résidants de la ville, relate André Métras. On a alors inventé un nouveau modèle de développement. Et, personnellement, je ne croyais pas, au départ, qu’on aurait autant de succès. Le potentiel m’est apparu surtout dans les trois dernières années. »

En outre, M. Métras souligne que quatre ministres du gouvernement provincial sont venus à la rencontre de la communauté des TIC de Magog ces derniers mois. Comme quoi sans doute le modèle développé attire les regards.

Contrairement à l’année précédente, Magog technopole a complété 2017 avec un excédent. L’excédent de l’organisme, au terme de son dernier exercice financier, se chiffre à 45 744 $.

« On a coloré nos revenus de manière pas mal plaisante, je trouve, en faisant en sorte que plusieurs entreprises du milieu deviennent des partenaires financiers. Et c’est certain que la Ville de Magog demeure un solide appui pour nous au plan monétaire. »

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top