Le propriétaire de Ziota Technology, Alain Lussier, a inauguré ses nouveaux bureaux en présence de Nathalie Bélanger (Ville de Magog) et André Métras (Magog Technopole). -Photo Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard

PIERRE-OLIVIER GIRARD p-ogirard@lerefletdulac.com

ÉCONOMIE. Ayant des clients importants comme Bombardier et Boeing, en passant même par le Département de la défense américaine, Ziota Technology a choisi Magog pour installer ses troupes et poursuivre son développement à l’international.

Ziota Technology avait auparavant sa place d’affaires dans la grande région de Montréal, plus précisément à Saint-Hubert. Toutefois, pour le chef de la direction du groupe (CEO), Alain Lussier, le temps était venu de rentrer au bercail, lui qui possède une propriété aux abords du lac Memphrémagog.

«Tous les lundis, pendant sept ans, je quittais ma femme et ma fille pour revenir le vendredi seulement. La raison principale de ce déménagement était de me rapprocher de ma famille. J’en ai parlé à mes employés qui m’entouraient depuis dix ans. Certains ont décidé de me suivre. À Magog, la qualité de vie est tellement bonne. On se lève en plein air et le centre-ville est exceptionnel», soutient M. Lussier.

Lui et son équipe se sont d’abord installés à l’étage supérieur du Moulinier. Toutefois, après seulement 15 mois, ils ont été contraints de se trouver un nouveau toit. Le choix du patron s’est finalement arrêté sur l’ancien restaurant L’Audace sur la rue Principale Est, qui a subi une véritable métamorphose.

DANS LES GRANDES LIGUES

Fondée en 2005, Ziota Technology a développé une expertise dans le domaine des systèmes automatisés de tests électriques. Grâce à une technologie unique, l’entreprise permet d’accélérer la fabrication, l’installation et l’entretien des câblages électriques à l’intérieur de tous types de véhicules commerciaux et militaires. Parmi ses clients, on retrouve les grands de l’aviation comme Bombardier, Bell Hélicoptère et Air Canada. Dans le secteur de la défense, l’organisation fait aussi affaire avec le Département de la défense américaine et des constructeurs de chantier naval. «En 15 ans, nous avons réussi à tout inventer, que ce soit nos appareils et les applications qui nous permettent de les utiliser. Notre croissance commerciale est principalement aux États-Unis, mais on travaille déjà sur les marchés européens et bientôt ceux de l’Asie», ajoute Alain Lussier.

MISER SUR LA RELÈVE LOCALE

Embauchant actuellement une dizaine d’employés, Ziota Technology prévoit prendre de l’expansion dans les prochaines années. Elle veut ainsi profiter de la proximité de l’Université de Sherbrooke et du Cégep de Sherbrooke pour recruter de nouveaux talents. «Mon souhait est que les étudiants se disent: c’est l’entreprise pour laquelle je veux venir travailler ! Je vise aussi les gens en fin de carrière, qui ont un pied à terre dans le coin, qui auraient envie de donner trois ou quatre jours par semaine. C’est ainsi qu’on pourra créer une belle synergie dans l’équipe», conclut-il.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top