pédibox est installée depuis peu à l’Îlot du Quai, au sein de la grande famille de Magog Technopole. De gauche à droite, on reconnaît Jocelyn Jussaume (MRC de Memphrémagog), Jolyanne Latulippe (ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation), André Métras (Magog Techopole), Francis Campbell (Expedibox) et Patrick Grégoire (Boréalis).(Photo gracieuseté – Magog Technopole)

PATRICK TRUDEAU ptrudeau@lerefletdulac.com

TECHNOLOGIE. À l’heure où les achats par Internet explosent, la jeune entreprise Expédibox veut révolutionner l’univers de la livraison au Canada en développant un concept de casiers intelligents.

Ce concept vise à implanter des lieux de réception dans différents milieux – urbains et même ruraux – afin de faciliter la prise de possession des marchandises achetées en ligne.

Ouvert autant aux commerçants qu’aux citoyens, le service devrait être testé en région d’ici le mois d’août 2018. Il devrait notamment permettre une meilleure gestion dans la livraison et l’envoi de colis.

«En région, recevoir des colis peut être très frustrant; les gens travaillent  principalement le jour lorsque les livreurs passent. Soit nos colis sont laissés à l’extérieur de notre demeure, à la vue de tous, soit ils se retrouvent à des points de dépôt situés loin de chez nous et on doit manquer du travail pour aller les chercher. Expédibox règle tous ces problèmes et offre même des services supplémentaires», affirme le président et fondateur d’Expédibox, Francis Campell. Fraîchement établie à l’Ilôt du Quai et nouvellement membre de la famille de Magog Technopole, la jeune entreprise a comme objectif d’installer au moins 2000 boîtiers au Canada d’ici 2021 et de gérer plusieurs millions de colis.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top