L’un des derniers nés de Magog Technopole: Destination Famille, qui offre une plateforme numérique de vacances familiales. Sur la photo, André Métras, d.g. de Magog Technopole, en compagnie de Martin Joly, prés. et cofondateur de Destination Famille. (Photo gracieuseté).

MARYSE MATHIEU – mmathieu@lerefletdulac.com

INNOVATION. L’été n’est pas signe de vacances chez Magog Technopole qui a cinq « bébés » en attente de gestation dans sa pouponnière, tandis que six autres sont nés depuis les six derniers mois.

Parmi les petits nouveaux, il y a la jeune entreprise Yuno qui est en train de développer une plateforme qui permettra de se dénicher un stationnement grâce à notre téléphone intelligent. « Leur cible se sont les commerces de détails à forte concentration, dont les centres d’achats », mentionne André Métras, directeur général de Magog Technopole. Cette technologie en développement permettra aussi d’éviter de perdre du temps à chercher un commerce ou un objet à acheter. « Par exemple, si vous cherchez des souliers, le système va vous géolocaliser et vous dire où aller », explique M. Métras, ajoutant qu’il pourrait aussi être possible de savoir si un rabais s’applique sur l’achat.

Cette intelligence d’affaires fort utile pour le consommateur l’est également pour le commerçant qui, en contrepartie, pourra recueillir des données sur l’affluence, la provenance des consommateurs ou leurs achats.

PRÈS DE 300 EMPLOIS

Pas moins de 55 entreprises ont survécu depuis les débuts de Magog Technopole, lancé il y a cinq ans.  Au  total,  plus  de 200 emplois y ont été créés et M. Métras évalue que ce nombre pourrait frôler les 300 emplois directs à la fin de l’année 2018.

« 40 % sont actuellement des start-up, les autres sont en croissance, décollées ou rendues à  maturité », précise-t-il. Parmi les « grands », on retrouve entre autres Kezber, Novom Networks et Boréalis.

M. Métras observe que chaque nouvelle entreprise au sein de Magog Technopole démarre habituellement avec une moyenne de quatre emplois. Il insiste pour dire que ce sont des emplois de qualité bien rémunérés qui demandent un diplôme technique ou universitaire de 1er ou 2e cycle.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top