Le film que compte produire Sylvain Viau, grand patron de l’entreprise IceWorks Pictures, sera inspiré d’un court métrage intitulé Monsieur Écolo, dont on a déjà tiré la série d’animation Walter. – PHOTO La Tribune, archives, Jean-François Gagnon

Jean-François Gagnon – jean-françois.gagnon@latribune.qc.ca

Le célèbre acteur français participerait avec Dominique Pinon au tournage d’un film produit par IceWorks

MAGOG — Un film qui sera bientôt tourné en Estrie pourrait attirer ici deux comédiens français renommés, en l’occurrence Thierry Lhermitte et Dominique Pinon. L’humoriste québécois Michel Courtemanche prévoit également participer au tournage du long métrage, qui sera produit par l’entreprise magogoise IceWorks Pictures.

Président d’IceWorks Pictures, Sylvain Viau rêve depuis des années de réaliser un film qui mettrait en vedette un personnage ayant été au coeur d’un court métrage en noir et blanc rappelant le travail de Chaplin, qu’il a lui-même coscénarisé avec Marcel-Romain Thériault il y a une vingtaine d’années. « Je touche enfin au but. C’est une sorte d’aboutissement », lance le producteur.

Le court métrage en question, qui a pour titre Monsieur Écolo, a déjà donné naissance à une série d’animation intitulée Walter. Il s’agissait de capsules de cinq minutes qui s’adressaient principalement à un jeune public. Des épisodes de 11 minutes ont également été produits après qu’on eut rebaptisé la série Walter et Tandoori.

« Au total, on a fait 104 épisodes de Walter, qui a été vendue dans 70 pays. Disney Asia et le Cartoon

Network, en Amérique du Sud, ont notamment acheté cette série », souligne Sylvain Viau, un ancien directeur de production chez TVA international.

La nouvelle production, qui demeure sans titre définitif, sera tournée grâce à un budget d’environ 10 millions $. Le financement nécessaire à la réalisation du projet aurait presque entièrement été trouvé.

POUR SON CHARISME

Thierry Lhermitte se passe presque de présentation tellement il a connu du succès durant sa carrière au cinéma, laquelle s’étire sur plus de 45 ans. Dans sa filmographie, on retrouve donc plusieurs titres qui ont fait courir les foules, dont Le dîner de

con, Le zèbre ainsi que Les Ripoux. « Je voulais avoir un méchant qui serait charismatique dans mon film et j’ai pensé à Thierry Lhermitte pour faire ce rôle-là. Il m’a confirmé sa participation. Il ne reste qu’à s’entendre sur quelques éléments avec lui », assure Sylvain Viau.

Selon ce que raconte Sylvain Viau, le comédien français a d’abord hésité en prenant connaissance de la proposition qu’il avait à lui faire, vraisemblablement parce que le film sera muet.

« Pour le convaincre de participer à mon projet, je lui ai fait remarquer qu’il joue beaucoup au théâtre et que cela le prépare donc bien à interpréter un rôle dans un film muet parce qu’il sait comment faire passer un message simplement avec le visage. »

La participation prévue de Dominique Pinon au projet constitue également une nouvelle stimulante pour Sylvain Viau. On peut apercevoir cet acteur dans de nombreux films, parmi lesquels Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Delicatessen et Roman de gare.

DES JUMEAUX

Devenu nettement plus discret depuis plusieurs années, l’humoriste Michel Courtemanche incarnerait quant à lui des jumeaux, l’un travaillant sur un terrain de golf et l’autre oeuvrant comme chef de gare.

« Je connais Michel Courtemanche depuis 2010. Quand je lui ai parlé de ce projet-là, il m’a tout de suite dit oui. Je suis très content de savoir qu’il sera avec nous lors du tournage », souligne Sylvain Viau.

Actuellement, Sylvain Viau est à la recherche d’une actrice possédant une carrière bien engagée et capable, elle aussi, de donner de la crédibilité au film. Il espère mettre la main sur la perle rare à court terme.

DÈS L’AUTOMNE?

Le grand patron d’IceWorks Pictures espère que le tournage se déroulera l’automne prochain. Il admet toutefois que les 35 journées de tournage planifiées pourraient avoir lieu quelques mois plus tard, au besoin, si un conflit d’horaire se présentait.

Tous les sites de tournage n’ont pas encore été identifiés, mais Sylvain Viau aimerait tous les dénicher dans le secteur de Magog ou dans le reste de l’Estrie. « Je sais, entre autres, qu’on aura besoin d’un golf et d’une maison de style écolo. Il faudra faire du repérage dans la région pour dénicher chacun de ces lieux », note-t-il.

Sylvain Viau a écrit le scénario du long métrage en compagnie de Michel Courtemanche et de Philip Kalin-Hajdu. La production en sera une de type 3D et comportera des effets spéciaux pouvant rappeler ceux de la production américaine Le masque, qui met en vedette le populaire acteur Jim Carey.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top