Ensiq-design

Août 25, 2016
Écrit par

La nouvelle École nationale en sécurité intégrée du Québec (ENSIQ), soutenue par l’organisme sans but lucratif Magog Technopole et dont la mise en place a officiellement été annoncée en février dernier dans cette ville, travaille à élaborer une attestation d’études collégiales (AEC) en collaboration avec le Cégep de Sherbrooke.

Ce nouvel établissement d’enseignement entend également créer et offrir plusieurs programmes menant à un diplôme d’études secondaires. L’ENSIQ veut plus précisément développer une formation professionnelle conduisant à l’obtention d’un DEP en gestion et opération de centre de commande et de contrôle, ainsi qu’une formation collégiale menant à l’obtention d’une AEC.

En ce sens et depuis un bon moment déjà, l’ENSIQ a entrepris des démarches afin d’obtenir du financement pour aménager ses infrastructures. Cette école nationale, une fois mise en place, offrira des formations aux opérateurs de console, gestionnaires de systèmes de sécurité, développeurs d’applications, décideurs et intervenants en matière de sécurité.

Lors de son lancement, l’ENSIQ avait présenté une première conférence tenue à l’Auberge Estrimont d’Orford et portant sur la sécurité de l’information et la sécurisation des données, histoire de montrer un aperçu de ce à quoi ressemblera l’école. Le lieu et l’échéancier de construction de l’établissement n’ont pas encore été annoncés. Pour le moment, seule une esquisse de la future école a été dévoilée lors de son lancement en février dernier.

Outre un volet académique, l’ENSIQ aura également une vocation de laboratoire pour différents projets de recherche et de développement. Il s’agit d’un second volet qu’elle travaille à développer en collaboration avec la Commission scolaire des Sommets; un projet pour lequel les estimations budgétaires préliminaires s’élèveraient à deux millions de dollars.

L’ENSIQ en mission commerciale dans l’État de New York

En attendant de savoir où seront construit ses futurs locaux, L’ENSIQ a pris part, du 18 au 20 mai, à une mission économique de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) dans l’État de New York, aux côtés notamment de la mairesse de Magog, Vicky May Hamm, et de l’entreprise IXTROM, qui se spécialise dans la gestion de centres de commande et de contrôle.

L’ENSIQ et IXTROM ont notamment eu l’occasion de discuter avec Elizabeth Grey, la vice-doyenne du nouveau département de l’Université d’Albany, The College of Emergency Preparedness, Homeland Security and Cybersecurity.

Trois jours de formation en sécurité intégrée pour PME

L’ENSIQ tiendra, cet automne à Magog, trois journées de formation conçues pour les PME.

Il s’agit d’une seconde activité de formation à laquelle les gens d’affaires et propriétaires d’entreprises sont conviés depuis le lancement de cette école. Ces trois jours de formation en sécurité intégrée se tiendront les 6, 20 et 26 octobre, dans les locaux du Centre intégré en formation industrielle de Magog qui a pignon au 520, boulevard Poirier.

«Conçues pour les petites et moyennes entreprises, ces formations constituent une initiation aux différents concepts de base en sécurité intégrée. À l’aide d’études de cas et d’une approche très terrain, les formateurs aborderont également les étapes nécessaires à l’implantation de mesures de sécurité à l’intérieur d’une entreprise», explique l’ENSIQ par voie de communiqué.

Les personnes intéressées à s’inscrire à la seconde formation de l’ENSIQ sont invitées à consulter le site Web de cette école et plus précisément son onglet «Événements».

Seulement 30 places sont disponibles pour cette formation au cours de laquelle seront présenté six ateliers : 1-analyse de menaces et risques/audit interne; 2-sécurisation des frontières; 3-sécurité physique et nouvelles technologies; 4-sécurité de l’information; 5-procédures et plan de mesures d’urgence; 6-gestion de crise et plan de continuité.

Les six formations seront respectivement animées par Dominic McInnis, enseignant en commerce international au Séminaire de Sherbrooke ainsi qu’aux Cégeps de Sherbrooke, Granby et de St-Hyacinthe, Claude Paquet, ancien gestionnaire à l’Agence des Services Frontaliers du Canada (ASFC), Dany Rochon, conseiller senior sûreté du réseau, mesures d’urgence chez Gaz Métro et secrétaire du Regroupement des gestionnaires en sécurité interne (RGSI), Yves Robitaille, consultant et formateur TIC, Lynda Vachon – directrice corporative de la sécurité et prévention chez Loto-Québec, et Rémy Beylot, conseiller en mesures d’urgence et continuité des opérations chez Gaz Métro.

www.ensiq.ca, www.ensiq.ca/evenements

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top