Le Reflet du Lac – Hamm rêve d’une conversion de 150 M$ à l’ancienne Dominion Textile

Par Dany Jacques (dany.jacques@tc.tc)

La candidate à la mairie de Magog, Vicki May Hamm, caresse un grand rêve pour revitaliser le quartier des Tisserands: une mise en valeur de 150 M à 200 M $ de l’ancienne usine Dominion Textile.

La mairesse sortante signale que ce vaste chantier se réalisera par étape sur une période d’environ 30 ans. Des partenaires privés manifesteraient également de l’intérêt pour investir. «Je ne me prononce pas sur les chances de réussite pour l’ensemble du projet, mais je crois fermement qu’on pourrait effectuer une première pelletée de terre dès 2014»,dit-elle.

Mme Hamm détaille sa vision à long terme de ce complexe industriel quelques jours avant le scrutin du 3 novembre, mais ce dossier chemine depuis deux ans, de concert avec la Ville de Magog et Magog Technopole.

Mme Hamm ne veut pas trop s’avancer, par respect pour les partenaires déjà dans le dossier, mais elle dévoile ces orientations pour «élever d’un cran le débat d’idée».

«Que ce soit clair, si je n’ai pas fait de la dette et du compte de taxe mon principal cheval de  bataille, c’est parce qu’on s’en occupe déjà. Aujourd’hui, je veux vous faire rêver et vous assurer qu’on peut mettre en valeur de vieux bâtiments», résume-t-elle.

Selon elle, une première étape consisterait à créer un parc technologique, qui comprendrait un centre des affaires, incubateurs, bureaux d’entreprises en technologie de l’information, centre de formation, centre de données, studios de création, bureaux gouvernementaux et stationnements intérieurs.

Une seconde zone plus résidentielle inclurait un écoquartier avec un parc central et un centre d’interprétation du textile.

Une troisième zone compterait des commerces de proximités qui ne seraient pas en concurrence avec le centre-ville et la rue  Sherbrooke, des ateliers d’artistes et d’exposition, ainsi que de grandes salles pour accueillir le tourisme d’affaires, des événements et des formations.

Mme Hamm assure du sérieux de l’affaire, spécifiant que des études économiques et de faisabilité sont en cours.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top