Le Reflet du Lac – Après les Vendanges, la formule un ?

Par Patrick Trudeau (patrick.trudea u@tc.tc)

Un projet pilote pour faire découvrir l’offre commerciale de la région.

En plus de découvrir une panoplie de vins et produits agroalimentaires, les visiteurs de la Fête des vendanges Magog-Orford (30 août au 1er  septembre et 6-7 septembre) pourront consulter rapidement toute l’offre commerciale de la région, grâce à une nouvelle application web et  mobile fort prometteuse.

S’inscrivant dans l’optique de «Magog, ville intelligente», cette application est lancée en partenariat avec Zoutiz, une entreprise en technologies de l’information nouvellement installée en territoire magogois.

En quelques clics, il sera possible de tout connaître (ou presque) sur les exposants de la Fête des vendanges, tout en ayant parallèlement un accès direct aux commerces situés à proximité de la pointe Merry. «Grâce à l’achalandage des Vendanges, il y a entre 100 000 et 150 000 personnes qui vont être attirées vers le centre-ville. Pour l’occasion, plus de 30 commerçants offriront des rabais aux festivaliers lorsque ceux-ci montreront leur application mobile», explique le président de Zoutiz au Canada, Paul Forostowsky.

Ce dernier reconnaît que l’expérience tentée à Magog est appelée à grandir et à s’améliorer. «Le partenariat avec les Vendanges nous permettra d’obtenir des statistiques et de mesurer l’impact des événements touristiques. L’application sera ensuite utilisée pour la Flambée des couleurs,  lors de la saison de ski et durant la période des Fêtes. Dans six mois, on espère aller du côté de Montréal et l’utiliser pour des événements  d’envergure, comme la Formule Un par exemple», ajoute M. Forostowsky avec enthousiasme.

Pour la direction de la Fête des vendanges, cette nouveauté technologique permettra à l’événement magogois de conserver une place de choix sur l’échiquier des festivals. «Un produit comme celui-là nous aide à bonifier l’expérience des festivaliers et à conserver notre place à titre de plus grand site gourmand au Québec», fait valoir le directeur général Jérémy Parent.

«La taille de Magog est idéale pour tester plusieurs choses, car chez nous, c’est encore à l’échelle humaine, plaide la mairesse Vicki May Hamm. Les 22 et 23 octobre, je serai à Montréal en compagnie de Denis Coderre et Régis Labaume, et j’ai bien l’intention de leur parler de nos  initiatives».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top