tcmedia-mesi-lisetheriault

Photo : Lise Thériault et Pierre Reid ont fait bien des heureux en annonçant une aide financière du gouvernement du Québec à Magog Technopole. ©(Photo TC Media – Pierre-Olivier Girard)

Rédaction Estrie redaction.estrie@tc.tc
Publié le 15 mai 2017

Une étape bien symbolique vient d’être franchie dans le développement des technologies de l’information et des communications (TIC) dans la région alors que le gouvernement du Québec embarque dans l’aventure par l’octroi d’une subvention de 177 600 $.

Plusieurs membres de la communauté des TIC étaient présents lors de cette annonce, lundi après-midi, qui a été faite par la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault. Cette dernière en était à sa deuxième visite à Magog en l’espace d’un an puisqu’en 2016, elle était venue rencontrer une cinquantaine d’entrepreneurs.

Mme Thériault a d’ailleurs fait savoir que cet appui du gouvernement était en grande partie attribuable au travail du député d’Orford, Pierre Reid, «un homme persévérant qui pousse ses dossiers». Elle a également eu de bons mots à l’égard de Magog Technopole qui a su, selon elle, saisir une belle occasion de développer un marché unique dans un secteur très porteur pour l’économie du Québec.

Concrètement, l’aide gouvernementale permettra la création du programme Ascension, dont les coûts de la mise en place sont évalués à près de 300 000 $. Ce programme vise à offrir à une dizaine de jeunes pousses (startups) un soutien adapté à leurs besoins par de la formation, de l’accompagnement sur mesure et la réalisation d’activités et de projets collaboratifs avec des entreprises matures et divers intervenants.

«Cette annonce arrive à point pour Magog Technopole, soutient pour sa part le député Reid. Accompagner quatre ou cinq entreprises, c’est une chose, mais aujourd’hui, alors qu’on en compte 45, ça prend plus de ressources, donc plus d’argent, alors c’est une très bonne nouvelle.»

Le directeur de Magog Technopole, André Métras, a fait savoir que ce coup de pouce donnera une impulsion à son organisation dans sa mission première, qu’est d’attirer, d’accueillir et de faire réussir chacune des entreprises sous son aile. «Merci au gouvernement de porter un regard intéressé à cette communauté des TIC qui se tisse progressivement, mais à grande vitesse depuis les deux dernières années», affirme M. Métras.

Notons que la subvention du provincial est octroyée dans le cadre du volet 2 de la mesure Startup Québec, issue du Plan d’action en économie numérique. Au total, un comité de sélection mandaté par le gouvernement a analysé 51 projets et parmi eux, une vingtaine ont été retenus dont celui de Magog Technopole.

 

 

Mots-clés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

top