La Tribune – One Good Action : Une nouvelle application dévoilée à Magog

JEAN-FRANÇOIS GAGNON
jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

MAGOG – Les Magogois pourront faire connaître leurs bonnes actions environnementales au public en utilisant une nouvelle application baptisée One Good Action Magog. Regroupant de nombreux spécialistes en environnement, Réseau environnement a collaboré à la création de la nouvelle application, grâce à laquelle les gens auront l’opportunité de gagner des prix. Lorsqu’ils poseront des gestes favorables à la préservation de l’environnement, les personnes qui auront téléchargé l’application One Good Action devront prendre un selfie en action. Les gens recevront plus ou moins de points en fonction des gestes effectués.

«On croit que les gens veulent s’impliquer au plan environnemental, lance le directeur général de One Good Action Magog, David Régimbald. Et, nous, on désire leur montrer que tous les gestes comptent. On prône un discours plus positif, si on compare avec celui des scientifiques. »

M. Régimbald affirme que la Ville de Magog, également partenaire du projet, s’est montrée très collaborative. « On n’aurait pas pu trouver une meilleure ville pour faire nos débuts », soutient-il. Pour le moment, seuls les citoyens de Magog sont invités à télécharger l’application. Mais, éventuellement, on étendra le projet à d’autres municipalités au Québec. Président-directeur général de Réseau environnement, Jean Lacroix confie qu’une série de projets similaires ont été proposés à son organisation.

«On voulait travailler avec des gens qui avaient une approche concrète et on a le sentiment de les avoir trouvés. On sera à leur côté dans le bonheur et le malheur. J’espère que cette initiative fera des petits », déclare-t-il. La mairesse de Magog, Vicki May Hamm, laisse quant à elle entendre que l’application a des vertus pédagogiques.

« Elle nous aidera à conscientiser les citoyens, dit-elle. Vous savez, on a différentes stratégies environnementales à la Ville, mais ce n’est pas toujours simple d’amener les gens à comprendre et à participer. » Le directeur général de One Good Action aimerait qu’entre 12 et 15 pour cent de la population magogoise procède au téléchargement de la nouvelle application.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published.

top