La Tribune – Place Tourigny, on manquerait toute une opportunité

JEAN-FRANÇOIS GAGNON
jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

MAGOG – Le directeur de Magog technopole, André Métras, espère vivement que le projet de la place Tourigny verra le jour comme prévu. «On manquerait toute une opportunité si ça ne fonctionnait pas », lance-t-il.

L’avenir du projet présenté par le promoteur Gilles Bélanger est incertain en raison de l’opposition manifestée par un important groupe de citoyens. Il est possible qu’un référendum soit nécessaire avant que la Ville de Magog puisse donner son accord final à l’homme d’affaires.

André Métras rappelle que le projet de M. Bélanger permettrait d’attirer à Magog des entreprises qui emploient déjà des dizaines de personnes. «Ça deviendrait le cœur du quartier des technologies de l’information et des communications », affirme-t-il avec enthousiasme. Avouant ne pas être un spécialiste de l’urbanisme, M. Métras soutient que la Ville de Magog a « envoyé un message fort » lorsqu’elle a décidé de modifier le zonage de l’îlot Tourigny pour rendre possible la construction de la place du même nom.

« L’objectif, c’est de créer un pôle de développement et de créativité. Tout a été très structuré. Et il ne faut pas négliger le fa it que ce projet aurait un impact socio-économique important, compte tenu du genre de travailleur qui serait embauché. »

De l’avis d’André Métras, les premières esquisses de la place Tourigny ont pu faire peur à certains citoyens, cela parce que le bâtiment présenté au départ avait une apparence plutôt moderne.

Celui-ci affirme être confiant de voir la place Tourigny se construire à court terme. « Si nécessaire, je ne serais pas contre un projet de moindre importance. On pensait s’installer clans le futur immeuble, mais on trouvera des locaux à un autre endroit, au besoin », indique-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

top